La réalité virtuelle, ce n’est pas que des casques mais aussi des accessoires qui auront pour fonction d’enrichir l’immersion. La Roto VR s’inscrit dans cette démarche en proposant au joueur une chaise dédiée à la cause, offrant un compromis entre une positon purement statique de patate de salon et le déplacement dans une pièce, pas toujours pratique en raison de ces fichus câbles. Car voilà, le Roto VR est motorisé dans le sens où il pivote sur lui-même automatiquement, suivant le mouvement latéral du casque. Par ailleurs, la chaise permet de simuler la marche, le saut et la course grâce à des pédales numériques. Par ce biais, le fabricant indique avoir résolu les problèmes de nausée liées à un cerveau embrouillé par des informations contradictoires en provenance des yeux et du corps. Compatible avec tous les casques de réalité virtuelle du marché, un SDK est également proposé par le fabricant.