Le fabricant Blade présente le Shadow comme le « PC du futur », rien que ça. Au-delà de l’effet d’annonce se trouve un PC externalisé haut de gamme qui repose sur le cloud pour fournir l’expérience à l’utilisateur. En clair, le Shadow consiste en un boîtier dont les composants sont distants et qui permet d’utiliser un PC complet pour jouer et travailler, à la différence que vous n’avez pas accès physiquement à la machine. À ce jour, la configuration type d’une machine – amenée à évoluer sans surcoût – est constituée de Windows 10 Home, d’un CPU Intel XEON 6 threads dédiés, d’une Nvidia GeForce GTX 1070 (support du double écran), de 12 Go de mémoire et de 256 Go de SSD. De quoi, selon Blade, jouer aux jeux les plus récents en « 4K ou 1080p @ 144 FPS ». Plusieurs offres d’abonnement sont proposées, mais il faudra être patient pour profiter puisque le premier lot de machines qui sera livré en mars 2017 est déjà épuisé. Un second sera proposé en juillet 2017. Un concept tentant sur le papier, mais qui demandera évidemment une bonne connexion, genre 56k ou fibre.