La charte et le territoire

Les entreprises du jeu vidéo, pas toutes très stables financièrement, ont longtemps, pour certaines au moins, recruté des stagiaires à tour de bras, sans toujours assurer auprès d’eux leur rôle de formation. La loi Travail qui, depuis un peu plus de deux ans, encadre le nombre de stagiaires autorisés dans les entreprises, avait mis un premier coup de frein à ces pratiques. Mais les formations françaises au jeu vidéo et le SNJV viennent de rédiger une charte afin de bien sécuriser le terrain. Sous forme de joli document qui sera systématiquement joint aux conventions de stage, elle rappelle les obligations des uns et des autres : les écoles donnent des coups de main à leurs étudiants et ne signent pas des conventions à la chaîne pour les mêmes boîtes ; les étudiants arrivent à l’heure ; quant aux entreprises, elles s’engagent entre autres à « respecter le droit du travail et la législation en vigueur sur les stages ». Cela revient-il à dire qu’avant cette charte, elles ne le faisaient pas ? Vous avez deux heures.

Numéro
nb_pages
0.30