350 Acheter
La version papier
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2016
Ancien numéro
Par La Rédaction | le 22 novembre 2016

Canard PC 350 : La combine AD&D

Édito

De : Rédaction de Canard PC (14 rue Soleillet, 75020 PARIS)

À : Académie Française (23 quai de Conti, 75270 Paris cedex 06, CS 90618)

Mesdames et messieurs les académiciens,

Vous le savez mieux que quiconque, les nouvelles technologies sont accusées de dénaturer, quand ce n’est de détruire, la langue française. Néologismes maladroits, barbarismes, abondances d’anglicismes… À entendre leurs détracteurs, on se demande parfois de quels maux elles ne sont pas coupables. Cependant, même si certaines de ces critiques sont fondées, n’oublions pas que les nouveaux médias peuvent aussi offrir de nouvelles occasions d'utiliser des termes menacés de désuétude. Sans Internet, qui parlerait aujourd'hui de site ou de forum ?
Animés du double désir de renouveler la popularité de termes rares et de contribuer à la noble mission de l'Académie de « rendre la langue pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences », nous avons souhaité vous soumettre une série d’anglicismes usités dans le monde du jeu vidéo, assortis de leur traduction et d'un mot français rare ou précieux qui, plutôt qu'un néologisme maladroit comme « clavardage » ou « divulgâcher », constituerait un excellent équivalent dans notre langue.

Background (histoire de l’univers du jeu, que la plupart des joueurs ignorent) : récibidou
Grind (fait de devoir tuer des hordes d’ennemis de façon répétitive pour progresser) : escarboucle
Looter (récupérer des trésors après avoir défait ses ennemis) : butiner
Multiclassé (se dit d’un personnage disposant de plusieurs compétences) : polychreste
Tank (personnage très résistant qui encaisse les coups à la place de ses camarades) : coquard
Spammer (abuser d’une même attaque qu’on lance de façon répétée) : repamer
VR (réalité virtuelle, par extension casques de réalité virtuelle) : brise-lunettes
Wallhack (programme de triche permettant de voir à travers les murs) : holotriche

En espérant que ces suggestions trouveront une place dans vos discussions et, peut-être, dans de futurs dictionnaires, nous vous prions d'agréer, mesdames et messieurs les académiciens, l'expression de notre haute considération.

La rédaction de Canard PC

A la Une

Dossier

Donjons & Dragons et le jeu vidéo

Des souris et des orcs

Test

Pokémon Soleil et Lune

Partez en vacances à kawaii

Test

Dishonored 2

Il est libre au max

A venir

Astroneer

Ça laisse rover

Dossier

Donjons & Dragons et le jeu vidéo

Des souris et des orcs

Quel est le point commun entre le frisbee, la poupée Barbie, la pâte à modeler Play-Doh, la Game Boy et les livres de règles de Donjons & Dragons? Vous ne voyez pas? Allez, cherchez mieux… La Game Boy revient quand on le lance après une partie de Super Probotector particulièrement frustrante? Non. Les boules de Play-Doh ont été accusées de donner une image stéréotypée du corps féminin idéal? Non plus. Allez, je vous dis. Leur point commun est d’avoir été sélectionnés pour le National Toy Hall of Fame, galerie d’un musée de l’État de New York où sont exposés les jouets qui ont «marqué la culture et l’imaginaire». Donjons & Dragons, entré cette année dans cette prestigieuse collection, est le premier jeu de rôle à recevoir cet honneur. L’occasion de revenir sur les liens entre D&D et le jeu vidéo, des adaptations sous licence aux influences les plus indirectes.

Test

Pokémon Soleil et Lune

Partez en vacances à kawaii

Quand on me dit que la France va mal, je suis toujours encline à répondre que boarf, ça va, on a vu pire, et à regarder qui va mieux, pour m’en inspirer. Eh bien, parmi ceux qui vont mieux, il y a les habitants de l’archipel d’Alola : ils sont souriants, ils vivent en harmonie avec la nature et les pokémons, et leur délinquance se résume à une bande de gamins super nuls en dressage.

Test

Dishonored 2

Il est libre au max

J'aurais pu vous écrire une interminable tirade au sujet de la liberté dans le jeu vidéo. Sur l'impérieux besoin de respirer du joueur face à la nécessité pour les développeurs d'installer un fil conducteur. Et puis, pourquoi pas, partir dans une envolée lyrique sur le désir d'être libre et l'abandon de ces chaînes qui tentent de nous mener à l'inévitable conclusion de notre aventure. Manque de bol, nos voisins de bureau ont aussi pris leurs libertés en ce samedi et défoncent actuellement tous leurs murs à la masse. Donc pour ce qui est de la finesse, on repassera.

A venir

Astroneer

Ça laisse rover

Après l’accident industriel No Man’s Sky, le peuple meurtri du jeu vidéo aurait bien besoin de se dégourdir les jambes avec du crafting et de l’exploration planétaire. Ça tombe bien, c’est exactement ce que propose Astroneer.