Mouche et Bardeur mènent plutôt la grande vie. Spécialisés dans les services à la personne, ils vont régulièrement curer les dents de Parkinson, le dragon du coin. Parmi les bouts de squelette de soldats infortunés et les armures de héros téméraires, ils trouvent de quoi chiner et se payer des coups à la taverne : le rêve de tout PNJ de Donjons et Dragons. Un jour, leur bonheur sans nuage prend un sérieux coup de masse : ils mettent, par hasard, la main sur une relique surpuissante : la chaussette d’Elric le Puant, que Bardeur, imprudemment, enfile au bras. Commence alors une course contre la montre et la malédiction qui, peu à peu, le transforme en monstre vert. En 48 pages remplies de dessins eux-mêmes bourrés de détails, les trois auteurs font vivre à ce duo d’antihéros débilous des aventures à leur image, qui les mèneront au Grand Lavomatic. L’affaire ne se prend jamais très au sérieux, et malgré le côté complètement foutraque de l’aventure, on se prend d’amitié Mouche et Bardeur, pour ne plus les lâcher avant la dernière case. L’album trouvera ensuite sa place élégamment dans votre bibliothèque, à côté des Dungeon Quest de Joe Daly.