On a beau ne plus tester les simulations de course mécaniques depuis belle lurette, on n'en reste pas moins homme. Alors évidemment, difficile pour Bibi (Bibi c’est votre serviteur, merci de lire ce texte tout doucement, même si vous avez envie de changer d’atmosphère et d’altitude. Si tu es jeune, n’essaye pas de comprendre) de rester de marbre face au nouveau volant de Thrustmaster. Oui, le TS-PC Racer est cher, mais il est ici question d'un volant haut de gamme avec – nous dit-on– la présence d’un nouveau moteur Brushless de 40 watts, «réactif, puissant et précis». Ah ben voilà, j’en étais sûr, c’est tout moi ça. Dans le détail, Thrustmaster parle d’une force de blocage quatre fois plus puissante que ses précédents volants, d’une dynamique améliorée de 50 %, d’une précision du retour de force qui grimpe à 16 bits (65 536 valeurs), d’un système de refroidissement du moteur (MCE) et d’une alimentation externe fournissant jusqu’à 400 watts. Compatible avec tout l’écosystème de la marque.