358
Sortie en kiosque
le 15 avril 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 3 avril 2017

Canard PC 358 : Comme un phare dans l'ennui

News Hardware du CanardPC N°351

GPU

AMD ne veut pas rester en rade

AMD ne veut pas rester en rade Si, par une nuit de grand désespoir, vous prenait l’idée d’écouter du métal gothique tout en furetant sur un site de vente de matériel en ligne norvégien, d’un, c’est vraiment que ça ne va pas très fort, Patrick, de deux, tant qu’à faire, rendez-vous sur Prisguide.no. Car sur l’une des pages écrites en klingon des fjords se trouve référencée une AMD Radeon RX 490, non officiellement annoncée à l’heure où j’écris ces lignes (la conférence d’AMD du 13 décembre pour présenter les puces Zen aura peut-être changé la donne). Alors certes, d’aucuns penseront que les administrateurs auront fumé du saumon d’élevage et vu la gueule des bestiaux, rien d’étonnant à la survenance d'hallucinations. Ou bien, ils ont vendu le poisson avant tout le monde, ce qui a illico relancé les rumeurs concernant une carte à architecture Vega, disposée à tenir tête à la GTX 1080 de la concurrence caméléonesque. D’ailleurs, un benchmark publié par WCCFTech, à prendre avec des pincettes, implique une Radeon Pro 490 faisant quasiment jeu égal avec ladite GTX 1080. Il serait ici question d’une puce Vega 10 14 nm FinFET, 12 Tflops en simple précision, 4 096 stream processeurs, 1 465 MHz, 16 Go de mémoire HBM2, TDP de 225 watts. Sinon, pour retrouver le moral, les sites de caniches de toute beauté, c’est quand même éminemment plus efficace.

Technologie

Une dernière pour la route

La place manquait dans la news qui traite des batteries, donc je vous colle ça ici. Des chercheurs de l’université de Bristol, qui, contre toute attente, se trouve à Bristol, travaillent sur des batteries reposant sur des diamants synthétiques et des déchets radioactifs. Car voilà, un diamant placé près d’une source radioactive, ça génère en permanence de l’électricité. Il est question d’une durée de vie de 10 000 ans, avec une perte de performance de 50 % au bout de 5 730 ans (demi-vie). Le prototype exploite du nickel-63, bientôt remplacé par du carbone-14, puis par des stagiaires.

Foire à news

En Vrac

En Vrac Seagate a ressorti la marque Maxtor du cercueil afin de l’apposer sur ses disques durs externes d’entrée de gamme. L’avenir nous dira s’il aura eu maxraison ou maxtort de le faire. / Selon DRAMeXchange, le site pour mémoires libérées, le prix des SSD de 128 et 256 Go augmentera au moins jusqu’à la fin du premier trimestre 2017, en raison d’une « pénurie » de mémoire NAND liée à une augmentation de la demande en ordinateurs portables. / N’espérez plus échapper au robot Atlas de Boston Dynamics en vous enfuyant dans les bois : ce dernier peut maintenant gambader sur terrain accidenté en utilisant la partie haute du « corps » pour conserver l’équilibre et venir vous achever à la hache. / L’Arcep remarque que les abonnements à la fibre optique de bout en bout stagnent en France, avec 1,93 million de contrats au troisième trimestre 2016, soit 165 000 de plus qu’au second trimestre. / Audi, BMW, Daimler, Ford, Porsche et Volkswagen vont installer un réseau de stations de charge ultra-rapide (350 kW) pour voitures électriques, d’ici 2020. / Selon un papier publié par des chercheurs dans la revue Frontiers in Systems Neuroscience, l’intelligence pourrait être réduite à un algorithme. Ainsi, la pensée serait mathématique et reposerait sur le regroupement des neurones pour traiter une information. Un peu comme des supporters pour ouvrir une caisse de bière, OK, je vois le concept. Bah IA plus qu'à alors.

Mobilité

Y’a Nokia attendre

Pendant que Microsoft promet un nouveau smartphone « ultime », Nokia – qui, pour rappel, lui a vendu sa division Terminaux et Services pour 5,44 milliards d’euros fin 2013 – va également se relancer sur le marché de la mobilité. Pour ce faire, le Finlandais s’associe avec la société HMD, grande copine de l’usine Foxconn, sous la forme d’une licence de marque. Pour autant, Nokia promet que l’accord, qui porte sur dix ans, ne se limite pas à apposer « le logo de Nokia sur le renne de quelqu’un ». Ou quelque chose du genre.

Ordinateur

Le nouveau machin de HPE

Le nouveau machin de HPE HP Labs (HPE) a dévoilé sa vision de l’avenir de l’informatique, avec la présentation d’un prototype nommé The Machine. C’est un joli nom de proto ça coco, ça percute bien. Ce nouveau type d’ordinateur prouve la faisabilité d’un concept initialement dévoilé en 2014, impliquant une architecture pour le moins originale puisque décrite comme du memory-driven computing. En langage vaguement humain, cela indique que les opérations sont assurées par des nœuds de calcul qui se partagent une mémoire non volatile commune, le tout géré par une combo SoC/Linux personnalisée et accompagnée d’interconnexions optiques à haut débit et faible latence ; en l’occurrence, des modules silicone photoniques X1 maison, dont la bande passante monte à 1,2 Tbps (150 Go/s) sur une distance de 30 à 50 mètres. En termes de performances, HPE indique que The Machine dépasse de « 8 000 fois la puissance des PC actuels dans certains cas de figure », sans prendre le temps de préciser lesquels. Passons cette petite facilité de communicant pour évoquer un point intéressant : la technologie ne concerne pas uniquement la sphère des centres de données et autres supercalculateurs, puisque l’architecture peut être déclinée sur les machines des particuliers, des smartphones à l’Internet des objets. HPE ne donne aucune date de sortie, mais se dit prêt à faire Machine avant toute pour commercialiser rapidement les technologies concernées.

Affichage

Panasonic en remet une couche

En attendant que les écrans OLED baissent de tarif avec l’arrivée prochaine de téléviseurs chinois BOE-Skyworth visant le marché européen – mettant fin au monopole de LG en matière de fabrication de ces dalles –, Panasonic se la joue malin comme un lapin en trouvant un moyen d'augmenter à la fois le contraste et la luminosité des dalles LCD. En fait, la technique est assez simple, puisqu’elle consiste à prendre un pied de biche pour délicatement insérer une seconde couche de LCD entre le rétroéclairage et la couche LCD principale. De ce fait, pour chaque pixel, cette couche peut à la fois bloquer plus de lumière ou, à l'inverse, la booster. Le fabricant annonce ainsi un impressionnant taux de contraste statique de 1 000 000:1 et une luminosité de 1 000 cd/m2. À titre de comparaison, un écran d’entrée de gamme propose souvent un contraste natif de 1 000:1 pour une luminosité de 250 cd/m2. Au passage, attention à ne pas confondre les taux de contraste dynamique et statique, le premier ayant surtout pour mission de flatter l’ego des fiches techniques avec des nombres à rallonge. Alors ça, c’était pour la bonne nouvelle. La mauvaise, c’est qu’en raison de l’augmentation du coût de fabrication et de l’épaisseur de ces dalles, seuls les moniteurs à usage professionnel en seront équipés : écrans médicaux, production audiovisuelle et autres. L’arrivée des prototypes est prévue pour janvier 2017.

CPU

Puce Café, nouvelle saison

Puce Café, nouvelle saison En attendant les premiers Cannon Lake dual-core d’Intel 10 nm supputés pour la fin 2017, Benchlife.info indique que les Coffee Lake en 14 nm arriveraient pour leur part à la rentrée 2018. Ces derniers constitueraient un agréable rafraîchissement des Kaby Lake, considérés comme une timide évolution des Skylake en termes de performances et de consommation énergétique. Outre des TDP à confirmer allant de 15 à 45 watts, les hexa-cores seraient la règle pour les modèles haut de gamme de la famille H.

Mobilité

Molécules baveuses

Une modeste étude portant sur 39 volontaires et les molécules présentes sur leur smartphone a été menée par l’université de Californie, qui, contre toute attente, se trouve à San Diego (une ville située quand même en Californie, donc contre toute attente, cette pauvre blague récurrente passe, mais de justesse). En analysant les téléphones à l’aide d’un spectromètre de masse et en comparant les traces trouvées avec une base de données vachement complète, les chercheurs ont pu établir un profil des propriétaires. Par exemple, « une femme qui utilise des cosmétiques haut de gamme, préfère la bière au vin, aime la nourriture épicée, souffre de dépression (trace de médicaments), porte des lunettes de soleil ou utilise des insecticides ». Bien qu’elle demande à être perfectionnée, cette méthode d’investigation expérimentale pourrait servir aux enquêtes criminelles, aux études environnementales pour mesurer la pollution, aux contrôles dans les aéroports ou encore à définir la fréquence des visites de sites de lingerie pour poneys, on se comprend. D'ailleurs, on ne vous félicite pas, vous feriez mieux d'aller sur des sites de matériaux pour BTP, comme les gens respectables avec une libido normalement constituée.

GPU

Stoppez les rotatives !

Stoppez les rotatives ! Attention, ce qui suit est incroyable, vous ne devinerez jamais ce qu’AMD a répondu aux gens de Heise.de après que ces derniers ont démontré l’impossibilité pour le HDMI 2.0a de gérer du 4K à 60 Hz avec HDR 10-bit en structure 4:4:4 (2160p60/10bpc), comme suggéré par le fabricant. Non, vous ne devinerez jamais, car vous êtes un être normalement constitué qui ne passe pas ses journées à se la tripoter devant des powerpoints de constructeurs. Mais comme il serait non journalistiquement total de ne pas livrer la réponse d’AMD, la voici : « Le 4:4:4 10bpc @4K60Hz (…) est possible et supporté avec le DisplayPort. »

Électricité

Une batterie de nouvelles

Un point rapide sur deux découvertes en matière de vaporeuses technologies batteriesques. Commençons avec l’université de Central Florida, qui, contre toute attente, se trouve en Floride, dont les chercheurs ont pondu un prototype de supercondensateur. Ce dernier est présenté comme vingt fois supérieur aux batteries lithium-ion, avec une charge ne prenant que quelques secondes pour une autonomie d’une semaine, même après 30 000 cycles de recharge. Son secret de beauté réside à la fois dans l’utilisation de graphène, dans le stockage statique de l’électricité à la surface du matériau et dans l’emploi d’un sorcier vaudou. Une technologie prometteuse, une de plus, dont on sait que le budget poulets sera conséquent. Passons maintenant à la découverte – fortuite – d’une étudiante de l’université de Californie, qui, contre toute attente, se trouve en Californie. C’est en travaillant sur les propriétés de nanofils d’or entourés d’un gel électrolyte, dans le but de les optimiser, que la chercheuse a constaté – sans comprendre pourquoi – que sa batterie tenait 200 000 cycles de charge sans perte de performances. De quoi alimenter un smartphone durant 400 ans et à comparer aux 5 000-6000 cycles supportés habituellement. Le nombre de réincarnations nécessaires pour bénéficier de ces technologies reste à affiner.

Réalité virtuelle

La VR vidéo et des bas

La VR vidéo et des bas OK, d’accord, j’ai piqué ce titre à une autre rubrique, mais ça va hein, ce n’est pas comme si on ne bossait pas dans la même mare. On se partage déjà les parasites intestinaux, on peut bien se prêter un jeu de mots de temps à autre. Mais revenons rapidement à l’objet qui nous occupe, avant que je ne m’égare en double file pour la 8034e fois dans un hors-sujet qui engloutira 89,3 % d’un texte à caractère informatif (statistiques validées par une étude américaine). Bref, si certains joueurs ont vécu le rachat d’Oculus VR par Facebook comme une trahison, qu’ils préparent le bicarbonate de soude pour en digérer une seconde. Selon Jack McCauley, chef ingénieur de l’Oculus Rift et cofondateur de la firme associée, le jeu vidéo ne sera pas « nécessairement » le futur de la réalité virtuelle. Il a ainsi précisé dans un entretien avec IGN que le coût d’équipement tout d’abord mais aussi et surtout les problèmes de nausée constituaient un frein important à la démocratisation de la technologie via notre aimé loisir. En ce qui concerne les lâchers de renards, Jack les considère même comme difficilement solubles. C’est pourquoi il estime que les concerts de Maître Gims et autres événements sportifs à suspense comme le championnat du monde de curling représenteront les contenus de prédilection pour l’avènement de la VR. Quoi qu’il en soit, d’autres initiatives existent pour pousser à la roue, à l’image d’Eydolon (cf. Télex).

Technologie

Chimieux que l’électron

Des chercheurs de l’université de Stanford ont construit un circuit non pas électronique mais chimique, à base de nettoyant pour vitre et de vinaigre. Vite expliqué entre la poire et le dessert, une petite quantité de la solution est envoyée sur un capteur qui en estime le potentiel hydrogène (pH), pour déterminer si elle est acide ou basique (0 ou 1). Ce type de circuit aurait son utilité pour fonctionner dans des environnements complexes, comme le corps humain ou le cerveau de ma belle-mère.

Sécurité

Piratés hack distance

Piratés hack distance La société de sécurité Group-IB a dévoilé une nouvelle technique de hacking pour dépouiller des distributeurs de billets (DAB), le « touchless jackpotting », exploitée par des margoulins regroupés sous le nom de Cobalt. Un groupe qui serait en relation avec celui de Buhtrap, lui-même responsable du brigandage de 28 millions de dollars aux banques russes entre août 2015 et janvier 2016. L’originalité de la méthode utilisée par les voleurs – nous parlons bien des hackeurs, je précise, la confusion est aisée – réside dans le fait que le chapardage de billets s’opère à distance, sans aucun bricolage physique sur le DAB. Exploitée dans au moins quatorze pays (Arménie, Biélorussie, Bulgarie, Estonie, Géorgie, Kirghizistan, Moldavie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Russie, Espagne, Grande-Bretagne, Malaisie), la technique fait cracher du grisbi au distributeur en une dizaine de minutes, après que Cobalt a infecté le réseau de la banque à l’aide d’outils trouvés en se promenant sur le dark web ; malwares ensuite transmis en pièces jointes à d’imprudents employés de banque. Notez qu’un humain-pigeon reste toutefois nécessaire pour récupérer les billets. La conclusion s’impose d’elle-même : la mission des forces de l’ordre est maintenant d’intercepter Cobalt à l’ancienne, tout aux instruments, comme à l’ERE des simulateurs de vol pour homme (chute 1983 compatible).

 


Réalité virtuelle

Un projet Eydentslongues

Le projet Eydolon – monté conjointement par LDLC pour le matériel, Exalto (Altiplano) pour l’expertise et VR Connection pour le contenu – a pour objectif de créer 20 lieux dédiés à la réalité virtuelle afin d’en promouvoir les vertus auprès du grand public français. Côté matos, il sera question de casques HTC Vive. Côté contenu, il sera dévoilé le 16 décembre 2016 avec l’ouverture du premier centre Eydolon situé à Lyon. Les paris sont donc ouverts, mais une visite virtuelle du service correspondance de la sous-préfecture de Janzois-les-Courges ne serait pas pour me déplaire.

Smartphone

L’ultime tentative de Microsoft ?

L’ultime tentative de Microsoft ? Point besoin d’être un analyste professionnel pour savoir que Microsoft a raté le virage de la mobilité, smartphones en tête. L’acquisition de Nokia en 2014, rapidement suivie de sa phagocytose par la maison mère, n’a manifestement pas permis aux Lumia d’apercevoir la lumière, avec 0,4 % de parts de marché au second trimestre 2016 selon le cabinet IDC (contre 1,8 % au troisième trimestre 2015). Malgré un bilan qui fleure la mise en bière, le PDG de la firme Satya Nadella n’en démord pas. Certainement porté par l’accueil enthousiaste réservé à la Surface Studio – symbole d’une nouvelle dynamique de produits dédiés ciblant juste, là où Apple a déçu –, Satya a indiqué à l’Australian Financial Review que Microsoft n’avait pas pour intention d’abandonner le marché du mobile. Mieux encore, la firme travaille sur un appareil « ultime », adjectif que vous prendrez dans le sens qui vous arrange. Le PDG n’a fourni aucun autre détail, mais supputons qu’un modèle haut de gamme pensé pour les pros traîne quelque part sur son bureau. Ne reste plus qu’à convaincre les développeurs de fournir des applications en masse pour la bestiole car, comme le dit le proverbe, « technique sans logiciel n’est que ruine des DAF ». Et puisque vous aimez ça, les proverbes, un autre pour la route : « À Sainte-Delphine, mets ton manteau à pèlerine. »

Affichage

Pixels orange mécaniques

Subjuguante invention s’il en est, les pixels « mécaniques » développés par des chercheurs de l’université technologique de Delft (Pays-Bas) interpellent par leur originalité. Nous parlons ici d’une dalle dont les pixels LCD (cristaux liquides) sont remplacés par des bulles de graphène, matériau miracle manifestement promis à un bel avenir dans tout un tas de domaines de pointe, dont celui des épilateurs nasaux spatiaux. Pour expliquer la chose simplement, imaginez deux couches de ces bulles étalées sur une surface trouée, se contractant ou se dilatant telle une membrane en fonction de la pression exercée sur les cavités. Selon que les bulles gonflent comme votre cousin allergique aux cacahuètes ou se dégonflent comme un Manu grande gueule au moment de sauter à l’élastique (Manu, si tu nous lis…), ces dernières changent de couleur en relation avec la réfraction de la lumière projetée et la profondeur de la cavité. Si la technologie prétend annoncer une nouvelle génération d’écrans énergétiquement plus économes, plus durables, plus polyvalents et plus polis avec votre belle-mère, elle n’en reste pas moins immature avec, en l’état, des bulles de trop faibles dimensions et un important besoin de lumière. Quoi qu’il en soit, un écran à pixels mécaniques sera bien présenté au Mobile World Congress de 2017.

Intelligence artificielle

Donne tes lèvres à Google

Donne tes lèvres à Google Google DeepMind, l’intelligence artificielle de la pieuvre, a été soumise à la torture afin d'apprendre la lecture labiale. Oui, torture, puisque les chercheurs l’ont exposée à 5 000 heures de programmes télé pour lui permettre d'associer la distorsion de la boubouche à un mot. Résultat, l’IA a traduit correctement 46,8 % des discours débiles, soit mieux qu’un humain dont le taux de réussite est d’environ 30 % (c'est wikikiledit). Outre l’assistance aux malentendants, probable que la technologie se voie un jour intégrée à Google Home.

smartphone

Un OS de caractère

Aussi casse-gueule que s’avère le sujet, enfilons notre bouée-canard et plongeons allègrement dans cette étude anglaise baptisée « Cyberpsychologie, comportement et réseautage social », réalisée par des chercheurs en psychologie des universités de Lincoln, Lancaster et du Hertfordshire. 530 utilisateurs de smartphones ont été sondés entre 2015 et 2016 – un panel assez réduit –, les questions traitant de leur profil psychologique et de la marque de leur smartphone, avec l’idée de mettre en évidence d’éventuels comportements OS-centrés. Attention, la polémique commence pile ici : comparés aux utilisateurs de smartphones Android, les possesseurs d’iPhone ont plus tendance à être de jeunes femmes qui perçoivent leur appareil comme un marqueur de statut social. Ça commence bien, mais le meilleur est à suivre. Les propriétaires d’iPhone seraient par ailleurs « plus sensibles à leurs émotions », mais aussi « moins honnêtes et humbles ». Les propriétaires d’Android seraient pour leur part plus âgés, plus calmes, moins préoccupés par leurs statut social et réussite professionnelle. Suite à ces résultats qu’il conviendra de propager à la cantine pour assister à des rixes de toute beauté, les chercheurs ont développé un programme pour prédire l’OS d’un smartphone en fonction du caractère d’une personne, avec un taux de réussite « supérieur à celui de la chance ». J’ai fait le test, je suis censé posséder un OS de CPC 6128. Je suis inquiet.

Mobilité

5, oui G bientôt. 6, G pas.

5, oui G bientôt. 6, G pas. Le dernier rapport Ericsson sur la mobilité prévoit que le nombre mondial d’abonnements à la 5G atteindra 550 millions en 2022. Une belle progression comparé à aujourd’hui, à savoir 0. Bravo mon champion, t’as pas dû boire que du Cacolac. Selon ces mêmes gens, le nombre d’abonnements total pour smartphones s'élèvera alors à 6,8 milliards, 95 % en WCDMA/HSPA, LTE et 5G. Je sais, c’est dur, vous cohabitez dans une caverne avec des hyènes et du haut de votre connexion Edge, lire ceci revient à regarder La Grande Bouffe en grignotant une biscotte moisie pour la faire durer plus longtemps. Hyène de vie.

Apple

Relocalisation assistée

Trump, la célèbre entité carbone capillairement vôtre, adoucit son discours anti-Apple. Jusqu'alors, il reprochait vertement à la firme de fabriquer ses iJoujoux en Asie : l’une des promesses faites pour que les États-Unis soient « greuêtte euhgaine » visait à obliger la Pomme à relocaliser sa production au pays du Burger-Levant. Une perspective envisagée en juin dernier par Apple avec la demande d’une étude de faisabilité à ses sous-traitants Foxconn et Pegatron. Selon la source du Nikkei Asian Review, ce dernier aurait abandonné l’idée en raison de tarifs trop importants – on parle d’un coût de fabrication doublé –, tandis que Foxconn travaillerait toujours sur cette éventualité. Notez qu’en 2013, Apple avait pris quelques initiatives similaires, à forte vocation communicante, concernant la production de quelques Mac et composants aux États-Unis. Quoi qu’il en soit, Trump se veut aujourd’hui moins virulent : plutôt qu'une taxation sauvage pour forcer Apple à fabriquer local, Donald préfère désormais appâter son PDG avec la promesse d’une importante réduction d’impôts, agrémentée d’une grosse louche de dérégulation. Car justement, au-delà d’une main-d’œuvre chinoise qualifiée et bon marché, c’est aussi la réactivité et la flexibilité des usines asiatiques qui séduisent les industriels, terme propret pour qualifier des employés aisément corvéables pour répondre à leurs exigences de production.