358
Sortie en kiosque
le 15 avril 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 3 avril 2017

Canard PC 358 : Comme un phare dans l'ennui

News Online du CanardPC N°352

Cérémonie dommage

Suite à l'annonce du décès de Carrie Fisher, des joueurs de Star Wars : The Old Republic se sont réunis pour lui rendre hommage. Fait surprenant, ils n'étaient qu'une cinquantaine, ce qui laisse penser que plus personne ne joue à ce MMORPG ou que tout le monde déteste la Princesse Leia.


Toujours vivant, Allods Online vient de passer en version 8.0. À cette occasion, les joueurs pourront essayer une nouvelle race, les « Aèdes », qui ressemblent à des elfes bleus de l'espace issus de la Grèce antique. Oui, la direction artistique de jeu vidéo n'est pas un métier facile.

L'antre du taxidermiste

Il s'est pris un missile SolForge

D

écidément, on ne peut pas dire que ce soit la grosse teuf dans ces « News Online », entre Pixelmage Games qui ferme ses portes et maintenant SolForge qui débarque avec les yeux rougis et des trémolos dans la voix. Selon les dernières nouvelles, ce jeu de cartes conçu avec l'aide de Richard Garfield (Magic : l'Assemblée et Android : Netrunner, excusez du peu) n'a finalement pas trouvé son public. Dommage, car son Kickstarter avait, lui, trouvé de l'argent, levant plus de 400 000 dollars il y a cinq ans. Dans une lettre adressée à la communauté, ou du moins à ce qu'il en reste, les développeurs assurent toutefois que tout n'aura pas été vain, puisque les leçons apprises en route leur seront utiles, « y compris pour de futures incarnations de SolForge ». Tout n'est donc pas foutu et à présent, Stone Blade Entertainment recherche un repreneur pour son titre, qui fermera définitivement ses serveurs le 31 janvier.

 


Malgré les restructurations massives qui touchent Crytek, Cloud Imperium Games affirme que le Lumberyard, son moteur 3D issu du CryEngine, ne sera pas affecté. Ouf, j'ai cru pendant un instant que Star Citizen ne pourrait plus tenir ses promesses.

Premiers cris

Lego surdimensionné

S

i vous vous demandiez encore qui seront les premiers développeurs à se prendre une lettre de « cease and desist1 » cette année, ne cherchez plus, nous venons de les trouver. En toute logique, il ne devrait plus s'écouler trop de temps avant que Lego ne lâche ses avocats sur la tronche des créateurs de Darkflame Universe, le jeu qui entend ressusciter le MMORPG Lego Universe sous un nouveau nom. En effet, plutôt que de faire les choses proprement comme les fans d'Asheron's Call ou City of Heroes, les braves andouilles en charge du projet ont tout simplement décidé de cloner le jeu original. Musiques, modèles 3D, séquences de gameplay... tout y passe, de la plus petite brique à l'emblématique figurine de la firme danoise. Avec une date de sortie annoncée au 31 janvier, gageons que les responsables du projet auront au moins le temps de rédiger une belle lettre d'excuses.

1. Ou « bas les pattes, avant qu'on vous défonce au tribunal », comme on dit par chez nous.


London 2038, le Hellgate : London recréé de toutes pièces par des fans, est sur le point d'entrer en version alpha jouable. D'ici là, les développeurs veulent « faire le maximum pour corriger tous les bugs qui le rendent instantanément injouable ». Oui, je crois que c'est une bonne idée.

World of Warcraft

Le Vanilla ? C'est chocolat.

A

près des mois de négociations, Nostalrius, le serveur vanilla1 non officiel de World of Warcraft n'est toujours pas devenu un projet concret pour Blizzard, qui avait pourtant fait mine de s'y intéresser. Aussi, ses créateurs ont décidé de balancer le code source de leur serveur dans la nature, afin que des gens aussi motivés que hors de portée des artilleries judiciaires prennent le relais. Hélas, le bébé n'a pas atterri entre les mains d'un Jean-Kevin de la banlieue de Lille mais chez les Ukrainiens d'Elysium. Autrefois concurrente de Nostalrius, cette communauté vient ainsi de récupérer tout le nécessaire, au point de permettre aux joueurs du serveur aujourd'hui décédés de récupérer leurs personnages. Qui plus est, les chiffres annoncés ont de quoi surprendre, puisque 40 000 comptes auraient été ainsi transférés lors des premiers jours d'ouverture, pendant que les serveurs subissaient au passage, six mystérieuses attaques DDOS. Coïncidence ? Je ne pense pas.

1. Comprenez : qui recommence tout depuis le début, parce que c'était mieux avant.

 


Stormblood, l'extension de Final Fantasy XIV, vient de voir sa date de sortie fixée au 20 juin 2017. Comme son nom l'indique vaguement, celle-ci permettra d'incarner des « Mages Rouges qui utilisent la magie noire et blanche », et dont la particularité sera de commencer au niveau 50.

L'antre du taxidermiste

Le chant du cygne

A

près avoir quitté la direction d'un Daybreak qui semble pourrir de l'intérieur, John Smedley a formé Pixelmage Games pour créer Hero's Song, un rogue-like massivement multijoueur et, surtout, massivement chiant. Et plutôt que de s'acharner pendant des mois à essayer de réparer un projet déjà cassé, Smedley a eu une réaction qui redore le blason du financement participatif, sali par toutes les petites crevures qui en profitent depuis quelques années. En effet, au lieu de tout arrêter sur un « bon ben on va passer à autre chose mais merci pour l'argent. :smileytriste: », Johnny l'Honorable a préféré fermer son studio tout en encourageant fortement ses joueurs à faire jouer les clauses de remboursement sur Steam et Indiegogo, avec une explication toute simple : « Nous avons pris votre argent de bonne foi et c'est avec cette même bonne foi que nous voulons vous le rendre. » Ainsi, ceux qui ont banqué pour Hero's Song pourront espérer récupérer leur argent jusqu'au 31 mars 2017, date à laquelle Pixelmage fermera définitivement ses portes. Et moi, je m'en vais lâcher une petite larme virile, pour saluer cette fin de projet exemplaire.


Attendu pour l'année prochaine, le reboot de Dark and Light n'arrivera pas seul puisqu'une adaptation sur mobile est également annoncée. Au programme de cette version allégée : quatre races, huit classes, neuf régions et peut-être un peu trop d'espoirs.

Vers un nouvel horizon


On ne va pas se mentir, quelque chose sentait sérieusement le rat crevé chez Turbine depuis plusieurs mois et, surprise pas si surprenante, le studio vient de vomir du sang avant de bafouiller quelque chose comme « vous faites tous chier, je vais faire des jeux pour mobiles. » Quelques jours avant Noël, les développeurs ont en effet annoncé que les MMORPG de leur catalogue seraient désormais confiés à de nouveaux studios ou, dans le pire des cas, mis à mort le plus humainement possible. Ainsi, les premières victimes furent Lord of the Rings Online et Dungeons & Dragons Online, dont les équipes viennent de former Standing Stone Games afin de continuer à travailler sur ces titres, Daybreak jouant le rôle de l'éditeur. Au final, seuls Asheron's Call et sa suite s'apprêtent à recevoir un énorme coup de dictionnaire sur la tête, avec une mise à mort programmée pour le 31 janvier. Comme on pouvait le prévoir, cette annonce ne fut pas du tout au goût des trois derniers joueurs qui arpentent encore leurs serveurs. En conséquence, ces derniers viennent de lancer une campagne visant à garantir sa survie avant de se séparer sur une dispute, les uns préférant voir le titre passer en open source, tandis que les autres veulent réunir l'argent des fans pour racheter la licence à la Warner. À l'heure actuelle, aucune réponse n'a été apportée par l'éditeur, mais gageons que les 1 500 dollars péniblement réunis ne pèseront pas lourd dans la balance.

Chronicles of Elyria vient de franchir la barre des deux millions de dollars collectés. Cette somme aura été accumulée en grande partie grâce à son Kickstarter (1,3 million de dollars), le reste provenant des promesses vendues sur son actuelle boutique, à la manière de Star Citizen.