358
Sortie en kiosque
le 15 avril 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 3 avril 2017

Canard PC 358 : Comme un phare dans l'ennui

News du CanardPC N°350

Nazis dans le métro

Nazis dans le métro Toutes les personnes déçues d'apprendre que le studio 4A Games travaillait sur un rail-shooter pour casques de réalité virtuelle se sont rapidement accrochées à un nouvel espoir : la rumeur qu'un troisième épisode du jeu tiré de la saga Metro de Dmitry Glukhovsky allait bien sortir en 2017. Nouvelle immédiatement démentie par l'éditeur Deep Silver qui se garde bien d'infirmer l'existence d'un jeu en développement, mais insiste sur le « pas en 2017 ». Il faut dire que la source de l'information était un peu sujette à caution, puisqu'il s'agissait d'une chronologie (modifiée depuis) sur le site officiel des bouquins, sur laquelle figuraient les épisodes passés et futurs, tant sur papier que sur écran. Pour les fans hardcore en manque de post-apo' souterrain, c'est l'occasion d'apprendre que le troisième livre de la saga, Metro 2035, sort ce 10 décembre (en anglais, sinon c'est plus tard, en 2017).

 


Sonnez hautbois, résonnez musettes, la version européenne de Persona 5 permettra – et c'est une première chez nous, de mémoire – de jouer avec les voix japonaises ! Et histoire de ne pas ruiner de nombreuses Saint-Valentin, sa sortie passe du 14 février au 4 avril.

Vapeur irrationnelle

Jamais à court d'idées, les développeurs de Valve ont offert il y a quelques semaines un joli lifting à la boutique de Steam. Désormais, la page d'accueil du magasin est un peu plus souple et personnalisable, ce qui est un changement bienvenu. Mais surtout, elle met beaucoup mieux en valeur les recommandations personnalisées si particulières de Steam. Tenez, parce que j'ai passé des heures à dépecer des cerfs à la hache dans l'ambiance ultra-violente de Rust, Steam me recommande le candide Portal Knights, dont l'image de promo vante de très mignons « compagnons animaux inédits ». Pour Valve, c'est mission accomplie : la perspective d'être accueilli par une recommandation pourlingue conçue par un algorithme déficient va sans doute me pousser à visiter la boutique beaucoup plus qu'avant, histoire d'illuminer mes journées.

Mature et découverte

Mature et découverte « C'était purement accidentel, mais je lui ai explosé la tête avec un tuyau de conduite de gaz. » Oui, on comprend : on nettoie son tuyau, le coup part tout seul, c'est l'erreur classique, ballot. Toujours est-il qu'après l'avoir étendue au sol, ce joueur de Watch Dogs 2 a pu voir la prostituée virtuelle sous un nouvel angle – littéralement. Angle qui lui a permis de distinguer très nettement le sexe de sa victime. Il a bien sûr immédiatement partagé la vidéo sur le PlayStation Network (se faisant au passage bannir pour avoir contrevenu aux conditions d'utilisation de la plateforme), où elle est vite devenue virale. Sommé de réagir, Ubisoft a joué les embarrassés, expliquant que ce PNJ « modélisé de façon particulièrement explicite » serait patché (par l'ajout d'une culotte, on suppose). Mais seulement celui-là, hein... Les autres allumés que l'on peut croiser dans Watch Dogs 2, et notamment les personnages masculins qui se baladent la zizouille à l'air, posent visiblement moins de problèmes de vulgarité. Comme quoi, l'égalité des sexes dans le jeu vidéo, c'est toujours un vrai souci.

Et le prix de l’opiniâtreté 2016 est décerné à…

Et le prix de l’opiniâtreté 2016 est décerné à… Ah, euh… zut, c’est comment son nom, déjà ? Bon, tant pis, on va l’appeler « Machin » pour plus de commodité. Machin a fait cette année l’unanimité auprès du jury pour avoir achevé son mod pour Ghost Recon après 15 ans de travail sans relâche. Oui, oui : 15 (quinze). On parle donc bien du premier épisode de la série, sorti en 2001. Machin a intégré, accrochez-vous, une centaine de modes de jeu, 400 armes et équipements inédits, environ 200 cartes, une centaine de nouveaux véhicules différents pour transporter le petit millier de modèles de personnages qu’il a créés avec ses petits doigts. 'Paraîtrait qu’après ces quinze années, il aurait levé le nez de son clavier, appris tout d’un bloc l’élection du premier président noir américain, suivie du premier président orange, ainsi que la mort de Tom Clancy et aurait immédiatement mis en chantier son nouveau mod pour Ghost Recon 2.

 


Interrogé sur le jeu Cyberpunk 2077, le producteur John Mamais a déclaré qu'il sera « really, really, really fucking badass » (y'a vraiment besoin de traduction ?). La seule info ici, c'est qu'après quatre ans de silence radio suite à son annonce, CD Projekt accepte de parler à nouveau du jeu. Allez, quatre années de plus et, peut-être, un bout d'image ?

Plutôt captif ou passif ?

Plutôt captif ou passif ? Le saviez-vous ? Notre jeune, fringante et extrêmement compétente rédaction vient de sortir un hors-série spécial jeux pas vidéo. Dedans, outre les classiques jeux de plateau et autres cartes à jouer, vous trouverez un dossier sur les escape games, ces grandes pièces de la taille de deux appartements parisiens où des groupes d'amis vont volontairement s'enfermer pour résoudre des énigmes et sortir à temps. En revanche, nous n'y parlerons pas de la pièce dédiée à The Legend of Zelda, puisqu'elle a été annoncée il y a peu par SCRAP et Nintendo. Defenders of the Triforce – puisque c'est son petit nom – vise un terrain de jeu un peu plus grand et la participation de plusieurs équipes en parallèle. L'histoire ne dit pas si le concept arrivera en France, ni s'il faudra assassiner tous ses amis pour voir la porte s'ouvrir avec un petit jingle satisfaisant.

C'est la fête à la grenouille

C'est la fête à la grenouille Connaissez-vous Frog Fractions ? Il faut jouer à Frog Fractions (http://twinbeard.com/frog-fractions). Il faut y jouer dix minutes, puis une demi-heure, puis enfoncer les portes de la perception à coups de bélier et ne faire qu'un avec lui pour la fin des temps. Au moins jusqu'à la sortie de Frog Fractions 2, blague récurrente dans le petit monde des développeurs indépendants. Blague qui en est restée une jusqu'à ces derniers mois, durant lesquels sont apparus d'étranges symboles cachés dans les mises à jour d'une vingtaine de jeux, de Crypt of the Necrodancer à Mini Metro en passant par Firewatch (on vous en parlait déjà dans les news du Canard PC n°348). Coordonnées GPS d'une clé USB, logins et mots de passe d'obscurs sites révélant des vidéos de l'auteur de Frog Fractions en train de manger de la soupe… Pas de doute, c'est un jeu de pistes pour Frog Fractions 2. Ou bien il s'agit d'une fausse piste. Ou bien nous sommes déjà tous en train de jouer à Frog Fractions 2 sans le savoir. Il faut jouer à Frog Fractions.

Le combat dans l'œil

Le combat dans l'œil Vous faites partie de ces personnes qui aiment regarder des tournois de Street Fighter mais ont toujours eu peur de s'y mettre ? Les combos à rallonge et autres listes de coups à apprendre par cœur vous plongent dans un état d'angoisse totale ? David Sirlin a pensé à vous. Ce game-designer, auteur de nombreux ouvrages théoriques sur les jeux compétitifs et créateur de titres comme Chess 2 (ne riez pas) ou Yomi (qui simule des matchs de jeux de baston avec des cartes) travaille sur Fantasy Strike, un jeu de combat simplifié à l'extrême. Gauche, droite, saut, un bouton d'attaque, deux pour les coups spéciaux et c'est marre. Le titre, financé grâce à Patreon, est déjà jouable en bêta pour tous ceux qui mettront la main au porte-monnaie. On va vite poser nos mimines graisseuses dessus pour vous en parler dans le prochain numéro.

 


Si vous n'avez jamais joué à DoomRL (doom.chaosforge.org), vous avez tort : il s'agit d'un des meilleurs rogue-like des dix dernières années, et l'un des rares à être à la fois très hardcore et accessible même aux débutants. Pour vous faire pardonner, vous pouvez donner un sou à son créateur, Kornel Kisielewicz, qui vient de lancer le kickstarter de Jupiter Hell, une version payante et beaucoup plus travaillée de DoomRL : www.jupiterhell.com

Enfants de pub

Enfants de pub Les petits Britanniques âgés de 12 à 15 ans ont de plus en plus conscience que leurs youtubeurs favoris peuvent être payés pour les encourager à acheter des trucs. D’après l’Ofcom (Office of Communications, équivalent britannique de notre CSA mélangé à notre Arcep), qui se fend désormais à un rythme annuel d’une grande étude sur la compréhension et l’usage des médias chez les jeunes, ils étaient 47 % en 2015 et 57 % cette année. À peu près la moitié des 12-15 ans savent que YouTube et Google vivent de la publicité, ce qui n’est pas si mal. En revanche, malgré cette science du modèle économique des géants du Web, seul un ado sur trois parvient à identifier les publicités de Google parmi des résultats de recherche. Comme l’étude est britannique, on ignore quelle proportion d’entre eux parviendrait à identifier une publicité pour un jeu dans un clip de fans.

Pour les obsédés du Nutaku

Pour les obsédés du Nutaku Tandis que des polémiques pudiques agitent le monde des jeux AAA , l’éditeur canadien Nutaku a senti que le vent soufflait dans le bon sens. À l’origine de titres assez à l’aise avec la nudité (essentiellement féminine cependant), tels que Crush Crush (Canard PC  341) et sa version non censurée, ou Harem Heroes, il a annoncé avoir constitué un fonds d’aide au développement d’un montant de 10 millions de dollars. L’idée consiste à le distribuer généreusement à des développeurs pour que ceux-ci introduisent dans leurs œuvres – des jeux free-to-play si possible – des gens tout nus et de la sexualité. « Nous visons à lancer une industrie à l’extraordinaire potentiel », a expliqué un des responsables de Nutaku, qui a omis de préciser qu’il espérait bien, au passage, remplir ses bourses.

En attendant la prochaine guerre civile américaine

En attendant la prochaine guerre civile américaine Excellente nouvelle pour les quatre joueurs français passionnés par les wargames se déroulant durant la guerre civile américaine : Ultimate General Gettysburg va avoir une suite. Ce petit strat' temps réel indé, développé par un ancien moddeur vedette de la série Total War, était sorti dans l'indifférence générale en 2014, pour finalement atteindre des chiffres de ventes très corrects grâce au bouche à oreille (et au test de Canard PC, lu par tous les puissants et les influenceurs de la planète). Ultimate General Civil War continue sur la même lancée, à savoir de grandes batailles rangées entre des milliers de petits bonshommes sur des décors façon maquette, tellement mignons qu'on aurait envie de les poser sur la table basse du salon. Le jeu devrait être disponible en accès anticipé à l'heure où vous lirez ces lignes, nous vous en parlerons donc dans le numéro de Noël.

 


À l'occasion de l'anniversaire de Rainbow Six : Siege, Ubisoft a annoncé travailler encore sur le jeu pendant au moins un an, ce qui signifie plus de personnages ! de maps ! de support technique ! de tournois d'e-sport ! de serveurs stables ! Ah non attendez, ce dernier point n'est pas confirmé. Allez, on y est presque…

De Charybde en Scylla

De Charybde en Scylla Sean Murray, patron du studio responsable de l'attentat ludique No Man's Sky, n'a plus prononcé un mot depuis la sortie du jeu. Aucun journaliste n'a pu lui parler et son compte Twitter est mort. Ses ouailles, elles, commencent discrètement à quitter ce navire dont la coque s'est brisée sur les rochers du mensonge. Oui, ça rend lyrique ce genre de tragédie. Ainsi vient-on d'apprendre que Gareth Bourn, l'un des designers principaux de No Man's Sky, vient de se faire embaucher sur... Star Citizen. Plus exactement dans l'équipe responsable du module solo du jeu, Squadron 42, dont la sortie n'en finit plus d'être repoussée. Il y a des gens qui ont vraiment le chic pour se retrouver à chaque fois dans l'équipe gagnante.

Salle de torture

Salle de torture Facebook ne se satisfait pas d'avoir détruit les réseaux sociaux, la presse en ligne et la dignité humaine. L'Empire du Mal veut aussi annihiler le jeu vidéo avec sa toute nouvelle plateforme Gameroom. Il s'agit d'une appli pour Windows qui veut ni plus ni moins devenir le grand concurrent de Steam. À l'heure où j'écris, des centaines de jeux sont déjà disponibles : MachinVille de partout, Trucmuche Saga à foison, Prout-prout Story par paquets de douze... Bref, le best-of de navets casual qui ont fait les belles heures de Facebook, accompagnés de leur ribambelle de clones médiocres. C'est simple, si le jeu vidéo se résumait à ce qu'on trouve actuellement sur Gameroom, je me jetterais du viaduc de Millau en piquant de la tête pour m'écraser plus vite. A priori, Steam n'a pas trop de souci à se faire.

Quand Fallout est in

Quand Fallout est in La Californie n'a pas super bien vécu la campagne électorale de Donald Trump – avant le scrutin, un mouvement proposait même un référendum autour du Calexit afin que les Californiens fassent sécession du reste des États-Unis. Autant dire qu'au lendemain de l'élection de Trump, on était très colère sur la côte Ouest. Un investisseur renommé de la Silicon Valley, Shervin Pishevar, a même proposé un nom pour la Californie indépendante : la République de Nouvelle Californie (RNC). Problème, il s'agit de l'une des factions majeures dans le désert post-nucléaire de Fallout, une coïncidence que Pishevar a trouvée fortuite mais cool. On espère qu'il ne jouera à Fallout : New Vegas qu'après le lancement officiel de son projet, pour qu'il ne découvre pas trop tôt que la RNC y est dépeinte comme un État kafkaïen ravagé par la corruption.

 


Comment ça paye de créer l’Unreal Engine ? A priori, pas trop mal. En tout cas assez pour filer 15 millions de dollars à ses collectivités locales. Tim Sweeney, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a de cette façon rendu inconstructibles quelque 28 km2 de terrain en Caroline du Nord. Le boss d’Epic n’en est pas à sa première bonne action : il a déjà donné 160 km2 de terrain protégé et empêché la construction de lignes à haute tension dans le coin.

La rererevanche de Youri

La rererevanche de Youri Oubliez la pêche aux canards et les jeux d'horreur pour collégiens : le meilleur titre en VR est un STR en 2D sorti en l'an 2000, Command & Conquer : Alerte Rouge 2. Grâce aux moddeurs de OpenRA et aux modélisations 3D d'un certain Sly_Fox, un développeur nommé Ádám Horváth a en effet réussi à adapter quelques bouts du jeu pour le HTC Vive. Dans une vidéo de démo (cpc.cx/onvatoutfairefondre), on le voit tenir dans sa main virtuelle l'interface du jeu et utiliser une sorte de pointeur laser pour commander ses unités. De quoi faire baver tous les généraux en herbe avides de dépenser 900 euros pour un jeu vieux de seize ans.

Sans fil mais avec supplément

Sans fil mais avec supplément Les casques de réalité virtuelle souffrent encore de trop nombreux problèmes pour devenir des gadgets grand public incontournables. Par exemple, ces fils insupportables qui saucissonnent l'utilisateur lorsqu'il fait des tours sur lui-même. Un souci en passe d'être résolu puisque début 2017, le fabricant TPCAST, en partenariat avec HTC, commercialisera un kit sans fil pour le Rift. Doté d'un transmetteur qui se fixe sur les sangles du casque, le système coûtera quand même 220 dollars minimum. C'est cher, mais moins que la solution actuelle qui consiste à acheter un gros laptop et se le coller dans un sac à dos... Conseil shopping de nos experts : n'achetez ni Vive, ni kit sans fil et attendez plutôt la prochaine génération de casque qui incorporera toutes ces options en standard.

Après Battlefield, le pari Drakkar.

Après Battlefield, le pari Drakkar. Vous n'avez peut-être jamais entendu le nom de David Goldfarb, mais ce monsieur fut le lead designer de Payday 2, de Battlefield : Bad Company 2, et de la partie solo de Battlefield 3. Avec ses 50 000 points d'XP, il est parti fonder son studio indé, The Outsiders. Depuis 2015, l'ami David minaudait, laissant entendre qu'il préparait un gros coup. Il vient enfin de lâcher le morceau : son nouveau jeu s'appelle Project Wight et ce sera un jeu d'horreur ambiance Viking. En vue à la première personne, le joueur y incarnera un monstre vengeur décimant les humains qui ont pratiquement fait disparaître sa race. Project Wight a l'air très dynamique, avec des combats au corps à corps dans lequel le héros-streumon balance des grandes patates à la tronche des vilains vikings. Ça a aussi l'air très gris, très humide, très caverneux. Pas de date de sortie pour l'instant.

 


L'éditeur 2K Games pavoise car Mafia III s'est écoulé à 4,5 millions d'exemplaires durant sa première semaine de commercialisation. Notez qu'il ne s'agit pas de jeux vendus aux consommateurs mais de copies refourguées aux distributeurs. C'est tout de même un nouveau record perso pour 2K, pourtant un habitué des blockbusters avec ses NBA 2K, Borderlands et autre Bioshock.

Warcraft reposera en paix

Warcraft reposera en paix En janvier, il sera possible, pour un temps limité, de rejouer à Diablo dans le moteur de Diablo III (voir notre rubrique SAV page XXXXXX). Émoustillé par l'idée, les fanboys de Blizzard se sont mis à rêver d'un Warcraft ou Warcraft II remasterisé. Le cofondateur de Blizzard, Frank Pearce, a détruit leur rêve d'un coup de talon lors de la Blizzcon : « Nous avons ressorti le code du premier Warcraft de nos archives et nous l'avons modifié pour qu'il tourne dans une fenêtre Windows. Et je vous promets qu'au standard d'aujourd'hui, le jeu n'est simplement pas assez fun pour que nous le ressortions du placard. » Une déclaration d'une rare franchise, qui va à l'encontre de cette idée stupide que « gna-gna-gna le jeu vidéo, c'était mieux avant gna-gna-gna retro-gaming gna-gna-gna ». Plus qu'à espérer que ce sage réinstalle World of Warcraft, juste pour voir ce qu'il en pense.

Le Chien et la fuite

Le Chien et la fuite On peut reprocher bien des choses à Ubisoft, mais pas de manquer d’humour. En revanche, on peut leur reprocher d’avoir un humour de merde mais c’est un autre sujet. Tenez, prenez Watch_Dogs 2, un jeu qui a plus fait pour le tiret bas que la politique débile « votre mot de passe doit contenir un caractère spécial » de tous les sites web du monde. Eh bien, dans Watch_Dogs 2, qu’on testera dans le prochain numéro une fois qu’il sera sorti sur PC, il y a une mission dans laquelle on doit pénétrer les locaux d’Ubisoft pour faire fuiter la bande-annonce d’un jeu pas encore révélé. Et d’après une fuite (une vraie fuite cette fois, essayez de suivre), une fois la mission accomplie, le joueur peut bel et bien voir quelques secondes du trailer d’un jeu montrant des scènes spatiales très colorées. Forcément, Internet est en émoi. Ubi a-t-il annoncé un jeu à l’intérieur d’un autre jeu ? A-t-on fait fuiter sa fuite ? La bande à Guillemot se lancerait-elle dans la grande mode des jeux spatiaux ? Autant de questions qu’on pourrait se poser si on avait le temps mais ce soir c’est raclette.

Le Livre des morts

Le Livre des morts On a reproché beaucoup de choses à Facebook récemment, par exemple d’avoir joué un rôle dans l’élection de Donald Trump en favorisant la circulation de fausses informations. Mark Zuckerberg venait à peine de finir d’expliquer que non, bien sûr, tout cela était complètement faux, qu’il devait s’excuser une fois de plus. Son amusant réseau publicitaire avait en effet décidé d’annoncer la mort d’environ deux millions de ses utilisateurs. En se rendant sur la page Facebook de ces pauvres gens, par ailleurs bien vivants, on tombait sur un petit message « à la mémoire de Untel », normalement réservé aux utilisateurs décédés dont la famille a choisi de transformer le compte en mémorial. Zuckerberg lui-même a été déclaré mort l’espace de quelques heures, le temps pour les ingénieurs de Facebook de corriger le bug. Si vous voulez mon avis, ces gens qui ne veulent ni de Trump ni de la mort sont un peu trop exigeants, mais passons.

 


Eurogamer, qui avait révélé tous les détails de la Nintendo Switch (à part le nom) trois mois avant tout le monde, a une nouvelle fois posé des micros dans le snack où les ingénieurs de Nintendo vont prendre des club sandwichs le midi. Résultat : ils ont ouï dire que The Legend of Zelda : Breath of the Wild serait une fois encore repoussé à bien après la période de lancement de la console. Le nouveau Mario, en revanche, serait à l’heure. Ouf.

Grand Theft Automatic

Grand Theft Automatic Les réseaux de neurones sont fascinants. Leur capacité d’apprentissage rivalise avec celle d’un enfant, ou d’un pigiste affamé prêt à écrire sur n’importe quel sujet pour pouvoir acheter des pâtes après le 15 du mois. Tenez, prenez par exemple le projet DeepDrive.io. Il s’agit d’un réseau de neurones qui tente d’apprendre à conduire tout seul en jouant à… euh… à GTA V. Apparemment, faire rouler une voiture automatique dans l’environnement contrôlé d’un jeu permet d’effectuer des mesures et des calibrations difficiles à obtenir dans le monde réel, et permettrait donc d’améliorer la sécurité des véhicules autonomes réels. Si l’essai se révèle concluant, on parle déjà de former des robots médicaux avec Surgeon Simulator. Oui, je vous rassure, c’est une blague, enfin je crois. Le XXIe siècle est devenu tellement étrange.

Grève et fuites

Grève et fuites Depuis le 21 octobre 2016, le syndicat américain des acteurs est en grève contre les principaux éditeurs de jeux vidéo. Les acteurs réclament d’être pris plus au sérieux, une meilleure paie et une part des recettes, et c’est évidemment sur ce dernier point que les éditeurs renâclent. Sur le site, le syndicat a obligeamment publié une liste de projets touchés ou pas par la grève. Dans le tas, on trouve un paquet de jeux non annoncés, indiqués soit par leur nom de code, soit par un titre déjà plus explicite. Tenez, il y a un Brothers in Arms, par exemple. Ou un Call of Duty : Lethal Combat (tient-on déjà celui de l’an prochain ?). Take 2 (qui regroupe Rockstar et 2K) bosse sur des projets nommés Dark Future & Aces High et Lazarus, tandis que Telltale travaille probablement sur un jeu tiré des Gardiens de la Galaxie. Ah, et EA bosse sur de nouveaux NHL et NFL. OK, ça c’était prévisible.

Miaou vs Godzilla

Miaou vs Godzilla Le rythme des adaptations de jeux vidéo au cinéma s’accélère encore. Rien que ce mois-ci, paf, deux nouveaux projets. Aux États-Unis de Murica, c’est le film Rampage qui vient de se voir attribuer une date de sortie : le 20 avril 2018. Attendez, Rampage ? Non, il ne s’agit pas d’un reboot de la version sérieuse de Postal par Uwe Boll, mais d’une adaptation du vieux jeu de Midway, sorti en 1986 (soit probablement avant votre naissance ; je ne frime pas, j’avais moi-même quatre ans), où des monstres géants se mettaient sur la gueule. Dwayne Johnson tiendra le rôle principal (pour l’anecdote, il y a dix ans, il devait aussi jouer dans le film Spy Hunter, aussi tiré d’une franchise Midway et finalement jamais réalisé). Pendant ce temps, au Japon, l’ambiance est un peu plus cool : c’est Neko Atsume, le jeu où des chats glandent toute la journée, qui deviendra un film.

 


Tout le monde gère sa déception post-élection américaine de manière différente. Chez Google et Facebook, on a décidé de bannir des régies publicitaires tous les sites qui « représentent volontairement mal une information ». Ça concerne les sites de fausses news de type « Cinq preuves qu’Obama dit chocolatine au lieu de pain au chocolat », mais j’imagine que dans un an ou deux, « dire du mal de Google ou Facebook » rentrera aussi dans les critères.